Cailles-infos

Vacances et Cailles : Comment Faire ?

Partir en vacances n’est pas la première pensée quand on décide d’acquérir un poulailler et d’élever des cailles pondeuses dans son jardin. C’est d’ailleurs bien souvent la veille que la question se pose. En urgence vous trouvez quelqu’un, pour cette fois-ci c’est ok ! Vous jurez qu’on ne vous y prendra plus, vous anticiperez dorénavant ! Partir en vacances quand on est coturniculteur, les choses à savoir.

Quelques jours, un week-end, mais pas plus

La question des gardes d’animaux est fréquente. Si vous possédez un chien, un chat, un lapin, des poules ou des cailles, il vous faut un moyen de garde. Qui va s’occuper de vos gallinacées pendant votre week-end ou vos congés ? 

S’il est facile d’en emmener certains en vacances, ce n’est pas le cas pour votre basse-cour. 

Rares sont ceux qui attèlent le poulailler à l’arrière du break familial pour emporter ses volailles à la plage !

Allez-vous quitter votre domicile deux jours ? Un week-end prolongé ? Quinze jours de détente ? Un road trip à travers les US ?

Voyons ensemble comment préparer votre départ selon la durée de votre absence.

Un court séjour

Rassurez-vous, un week-end ou quelques jours passent inaperçus pour vos cailles. Elles se débrouillent très bien en autonomie et remarquent à peine votre absence. 

Vous avez deviné, détenir un poulailler n’est pas incompatible avec des vacances. 

Vous adopterez simplement les précautions nécessaires. 

Une caille n’a pas besoin de grand-chose, de la nourriture et de l’eau en quantité suffisante participent à son bonheur.

Différence avec la poule

Certes, les poules demandent moins d’attention et de temps qu’un chien, mais davantage que leurs congénères les cailles. Elles imposent une sortie le matin du poulailler et y rentrent à la tombée de la nuit. Réglées comme des pendules.

La caille plus petite n’exige que peu d’espace. Si votre poulailler et votre volière sont suffisamment grands, vos volatiles pourront gambader et profiter du plein air.

Vérifier avant de partir que l’enclos est sécurisé pour qu’aucun prédateur ne puisse y pénétrer durant votre absence.

Abreuvoirs

Remplissez un abreuvoir contenant plus de litres que d’habitude avec une réserve d’eau, c’est indispensable surtout si vous partez en été. Vous pouvez aussi multiplier les points d’eau si vous pensez que la réserve ne sera pas suffisante.

Les cailles sont de petits volatiles robustes, mais une privation d’eau ou de granulés, même de courte durée, peut être fatale.

N’utilisez pas de récipient dans lequel elles pourraient piétiner. Préférez un abreuvoir vertical. Les cailles grattent beaucoup et peuvent projeter de la litière dans leur gamelle d’eau.


28 mai 2024 12h31

Mangeoires

Prévoyez une mangeoire plus grande qu’à l’accoutumée, il est nécessaire d’avoir une quantité correcte pour la durée de votre absence.  

Les cailles ne consomment que ce dont elles ont besoin. Elles ne sont pas gourmandes, mais mangent beaucoup et ceci tout au long de la journée. 

Prévoyez 40 g par adulte et par jour. Inutile d’en mettre une dose trop importante, juste la ration nécessaire.

mangeoire caille

Road trip

Les informations précédentes ne sont valables que pour un court séjour. Si vous êtes un globe-trotter dans l’âme et que vous voyagez plusieurs fois par an aux quatre coins du monde, il faudra véritablement anticiper votre départ. 

Ne soyez pas inquiets, même les éleveurs les plus dévoués parviennent à s’échapper de temps en temps. Tout est une question d’organisation et de planification, surtout si votre absence dure plusieurs semaines.

Quelles solutions si on part en vacances plus longtemps ?

Si vos vacances dépassent 3 ou 4 jours, vous ne pourrez pas laisser vos cailles sans surveillance.

Leurs conditions de vie deviendraient mauvaises.

L’inquiétude n’est pas pour l’eau ou la nourriture, car vous avez prévu les réserves nécessaires.

L’inquiétude n’est pas non plus du côté des prédateurs parce que vous avez tout sécurisé avant le départ, vos cailles ne risquent rien. 

Ce sont les parasites, les maladies ou tout comportement anormal qui peuvent perturber votre séjour.

Un individu blessé sera susceptible d’être attaqué par les autres. Le phénomène de picage chez les cailles peut être d’une extrême violence.


28 mai 2024 12h31

Critères pour surveiller vos cailles

Pas besoin de demander un CV ou des références professionnelles pour s’occuper de vos volailles.

Cependant, la personne en question doit prendre conscience que la tâche se révèle plus compliquée que simplement relever  le courrier.

Soyez précis dans l’énumération des points importants afin que l’engagement de votre gardien soit total et sans équivoque. Vous devez avoir confiance en la personne que vous désignez.

Demander à un voisin

C’est la solution idéale. N’hésitez pas à faire le tour de vos voisins, les réactions peuvent être variées.

Ceux qui n’ont pas de poules et encore moins des cailles seront tentés de jouer au fermier. Qui sait, si cette expérience ne va pas leur développer chez eux l’envie d’adopter des cailles.

Ceux qui en possèdent déjà sont une assurance tranquillité pour vous. Leur expérience dans l’aviculture vous apportera de la sérénité pendant vos vacances.

Vous pourrez alors envisager, par la suite, un échange de garde.

Les faire garder à domicile

Que faire si personne dans votre voisinage, votre environnement familial ou amical n’est envisageable ? 

Vous devez vous tourner vers une personne extérieure pour garder vos cailles, sérieuse et fiable de préférence. La proximité géographique est un critère non négligeable. S’il y a trop de distance à parcourir, la mission risque de se transformer en corvée, voire d’être abandonnée !

Un éleveur serait parfait, mais difficile à recruter.

Un étudiant du quartier peut vouloir se faire un peu d’argent de poche. Pourquoi pas un adolescent de plus de douze ans suffisamment mature qui sera fier de se voir confier cette tâche, avec récompense à la clé. 

Sinon il vous reste toujours la solution du petsitter professionnel, le coût sera évidemment plus important. Les réseaux solidaires peuvent aussi être la solution. 

Les emmener chez des amis

“Au besoin, on connaît ses amis”. Selon le dicton, ils vont vouloir rendre service sans véritablement mesurer la tâche qui les attend. 

Cette solution arrive en troisième position, car elle est à envisager en dernier.

En effet, les cailles sont habituées à leur environnement et tout déplacement pourrait être source de stress. Veillez en priorité au bien-être animal. Pour conserver une ponte régulière, les déplacer le moins possible.

Vous serez peut-être obligé de les mettre en cage le temps du séjour. Même si vos amis détiennent un poulailler, il n’est pas possible de mélanger votre cheptel et le leur. La cohabitation entre congénères n’est pas chose facile.

Enfin, dernier inconvénient et non des moindres, si le séjour se passe mal, ne vaut-il pas mieux être en colère contre un voisin ou une personne extérieure plutôt qu’un ami ?

Les emmener avec vous

De loin, la plus mauvaise idée !

vacances et cailles : comment faire

Emmener vos cailles en vacances avec vous n’est pas une bonne idée. Plusieurs facteurs de stress vont se cumuler, le changement de territoire, le nouveau logement, le voyage aller-retour. 

Sur place, des aménagements adaptés sont à prévoir, une sécurisation du logement indispensable pour éviter toute approche d’un prédateur.

Vos volailles ne vous diront pas merci. Profitez de vos vacances de votre côté, elles seront contentes de vous retrouver après !

Comment concilier vacances et cailles ? L’anticipation

La personne que vous avez désignée si elle n’est pas professionnelle a besoin de procédures claires.

Même si pour vous, c’est la routine, essayez d’être le plus précis possible.

Listez les consignes comme si votre gardien n’avait jamais vu une caille de près. 

Pensez aussi à ne pas imposer trop de contraintes, soyez souple. Si c’est réalisable, proposez un tour du propriétaire avant le jour J. 

Voici une check-list des points importants : 

Acheter des réserves

Faire un stock de nourriture et de compléments alimentaires. Insectes séchés. Vers de farine à distribuer dans la main pour habituer les cailles à venir picorer. 

Il n’est pas question que votre gardien soit obligé de faire des courses en votre absence. 

Étiqueter tout, vous éviterez ainsi toute confusion ou erreur de produit. 

Le repas est prêt

Préparer dans un récipient suffisamment grand ou un bidon fermé hermétiquement, le mélange de graines afin qu’il soit prêt à l’emploi. 

Calculer la quantité nécessaire pour couvrir votre absence. C’est à vous de faire cela avant le départ. 

Pour simplifier, votre remplaçant doit juste vérifier et remplir les mangeoires de graines et les abreuvoirs d’eau, faites l’impasse sur les doses au gramme près ! 

Insistez sur l’importance de l’eau qui ne doit jamais manquer, surtout en période d’été.


28 mai 2024 12h31

Définir une zone de stockage

Prévoir un endroit dans votre garage ou votre remise dans lequel vous rassemblez tout le matériel d’élevage :

  • graines, 
  • compléments alimentaires, 
  • friandises
  • accessoires pour le nettoyage du poulailler (seau, pelle, gants, litière).
  • tuyau d’eau branché à disposition (pourra servir à arroser le potager si besoin).  

Briquer le local

Faire le grand nettoyage du poulailler et de tous les abreuvoirs, changer la litière. 

Prévoir du sable pour favoriser les bains de poussière, passe-temps favori des cailles avec le grattage. 

Vos cailles seront ainsi au propre et la personne chargée de leur entretien n’aura pas à faire cette corvée. 

Elle n’aura qu’à vérifier que tout est en ordre et ramasser les bons œufs frais. Les bienfaits des œufs de cailles sont incroyables.

Contrôle de sécurité

Vérifier que tout est en bon état de fonctionnement. Contrôler le grillage du poulailler pour éviter qu’un rongeur y pénètre. 

Écarter tout nuisible est primordial.

Assurez-vous que le loquet de la porte ferme bien. Une fugue est si vite arrivée !

Bilan de santé des cailles

Faites un check-up de vos volatiles avant votre départ. 

Si un problème de santé survient pendant votre absence, prévoyez une cage ou dans l’idéal un petit poulailler pour isoler la caille malade. 

Une caille peut aussi vouloir couver, la mettre à part quelques jours est envisageable.

Mettre par écrit les consignes

Noter toutes les instructions sur une fiche récapitulative

Résumer ce qui est à faire tous les jours, tous les deux jours, une fois par semaine… 

Renseigner votre numéro de téléphone pour être joignable et répondre aux questions. Si cela est possible, indiquez le vétérinaire à contacter si besoin d’antibiotiques.

consignes cailles

Soyez généreux

Suggérer à votre caillesitter (= néologisme) qu’il peut conserver les œufs ramassés. Vous pourriez à nouveau avoir besoin de faire appel à lui. Si c’est un ami ou un membre de la famille, un cadeau sera toujours le bienvenu, pensez-y !

Cailles et vacances sont compatibles. Vous l’avez compris, elles ne peuvent cependant pas rester seules trop longtemps. Dites-moi en commentaire comment vous faites pour partir en vacances quand vous élevez des cailles. Qui les garde ?

error: